Ma Photo

Dit sur Twitter

Ce que je trouve Delicious

Publicité


Tout trouver...



  • Sélectionnez "Mes blogs" pour chercher dans... mes blogs !

Gommettes

« La fin des blogs | Accueil | Le contenu tangent par l'exemple »

Commentaires

Cédric

La quadrature du cercle de l'écriture Web : être créatif mais respecter des règles précises (http://www.dixxit.fr/agence/approche/regles/). Fidéliser le lecteur sans déplaire au moteur. Éviter les textes arides truffés de mots-clés, comme les envolées poétiques impossibles à indexer...
J'ai tendance à penser que ces contraintes sans cesse renouvelées font tout le sel de notre métier.
Les règles d'écriture ne tuent pas la créativité. Elles en sont le terreau. Si tout le monde pouvait les respecter, nous ferions déjà un grand pas vers le plaisir de la lecture, non ?

muriel v

je suis d'accord avec Cédric. D'ailleurs, les surréalistes nous l'avaient bien démontrée. A nous de suivre le mouvement sur le virtuel ;-)

Sébastien Bailly

Muriel> Plus que vers les surréalistes, c'est vers les oulipiens qu'il faut peut-être tourner notre regard en matière de littérature à contrainte.

jyvais

Dans ces meubles laqués, rideaux et dais moroses,
Danse, aime, bleu laquais, ris d'oser des mots roses. (Charles Cros)
L'Oulipo a produit nombre de vers homophones de la sorte... Comment les moteurs de recherche les prennent-ils en compte?

muriel v

Cher Sébastien, on risque d'ouvrir un débat... L'écriture contrainte est certes ce qui caractérise et définit Oulipo. Mais historiquement, les surréalistes ont été les premiers. Et c'est d'ailleurs un Queneau marri et non repenti me semble-t-il qui a créé Oulipo, trente ans après avoir été exclu du cercle des Surréalistes... Il y a des rancunes tenaces, très tenaces... ;-)

Sébastien Bailly

Euh, Muriel, si on veut faire de l'histoire littéraire, nous pouvons. Mais les surréalistes auront plus apporté avec l'écriture automatique, qui libère, justement, de toute contrainte, qu'en travaillant sur l'idée de la contrainte.

Et concernant la contrainte, les Oulipiens, sentant à juste titre le vent venir de la contestation de leur travail ont fort à propos mis en place le concept de plagiat par anticipation qui les prémunit, une fois pour toute, de toute remise en cause de leur originalité.

Pour le reste, la contrainte est aussi vieille que la littérature. On peut remonter au sonnet, ou au-delà. Dès que ça rime, il y a contrainte. Et ce n'est qu'un exemple.

Jocaste

"Écrire, c'est contraindre la pensée." (Simeon Kane)

muriel v

C'est bien ce que je disais : il y a un débat.

Pitié, non : pas d'histoire de la littérature : j'en ai fait pendant six ans ;). Même s'il y a plus de quinze ans, c'est comme le vélo : ça ne s'oublie pas. ;-)

Emmanuel Seguier

Haïku

Comment taire ces mots
cette sève du printemps
le long du blog, note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.